Les étoiles dans le caniveau

Les étoiles dans le caniveau

La culture du slip

Et toujours.... le version sonore à la fin de l'article, en cliquant sur le fichier mp3....

 

Paris, janvier 2018

 

 

 

Et dire qu’il y a encore des gens qui doutent du fait que seule la science est capable de nous apporter le bonheur terrestre !

Ceux-là n’ont certainement pas suivi la campagne du Conseil Canadien de Conservation des Sols, initiée en avril dernier et dont les résultats viennent de nous être communiqués.

 

De quoi s’agit-il ? D’une opération dénommée #SoilYourUndies, traduit en français par nos amis québécois en #SalissezVosBobettes.

Bon d’accord. De ce côté-ci de l’Atlantique, peu de gens savent ce que sont des « bobettes ». Heureusement, je suis là et je vous livre illico la traduction qu’en donne le très sérieux site «dictionnaire-quebecois.com» (1) : « Bobettes : Ce nom féminin pluriel, propre au langage populaire québécois, désigne les sous-vêtements, féminin ou masculin, couvrant la partie inférieure du corps. Il s'agit donc de l'équivalent de slip, culotte, caleçon, string, etc.etc…»

 

Cette campagne nationale du gouvernement Canadien, se traduirait donc en français de France par…. #SalissezVotreSlip.

Je vous vois sourire…. Mauvais esprits que vous êtes…. Alors qu’il s’agit beaucoup plus sérieusement d’une simple expérience de pédologie.

 

Pouf pouf… A ce moment, je sens bien qu’il faut que je m’arrête pour vous donner quelques explications, sous peine de glisser doucement dans le sous-entendu graveleux, ce que la haute tenue intellectuelle et morale de cette chronique m’interdit.

La pédologie, c’est la science des sols, de leur formation et de leur évolution. Alors oui, je sais que cela ressemble beaucoup à pédophilie mais cela n’a aucun rapport. C’est juste un clin d’œil du français dans lequel les racines grecques πέδον /pédon « sol » et παῖς /paîs « enfant » ont toutes les deux donné le préfixe « pédo ». D’où la confusion.

Alors que pédologue, c’est un métier très honorable et pédophile… beaucoup moins.

Mais je m’égare, et pas seulement de Lyon comme disait le regretté Pierre Desproges.

 

#SalissezVosBobettes est une campagne très sérieuse, destinée à toutes les personnes intéressées par le jardinage ou l’agriculture et qui doit permettre à chacun d’étudier l’activité biologique du sol de ses champs ou de son jardin. Pour se faire, voici ce dont vous aurez besoin (je cite):

-Une paire de sous-vêtements 100 % coton de couleur blanche (sans teinture ni polyester)

-Une pelle

-Et un drapeau

Voici ensuite le mode opératoire :

Étape numéro 1 : Creusez une tranchée étroite et enterrez le sous-vêtement dans les six premiers pouces de sol (soit environ 15 centimètres).

Étape numéro 2 : (Importante !) Laissez l’élastique du susdit slip ressortir un peu et marquez l’endroit avec un drapeau afin que vous puissiez le retrouver.

Étape numéro 3 : Laissez le sous-vêtement enterré pendant environ deux mois.

Enfin, étape numéro 4: A la fin de cette période, déterrez le sous-vêtement soigneusement en tirant sur l’élastique.

 

Si l’on en croit l’auteur de l’article paru dans le journal local canadien « The Review » du mois de mai dernier (2),  « Enterrer un sous-vêtement dans le sol peut être considérer en soi-même comme une activité amusante ». Je vous laisse juge de cette affirmation mais il y a cependant un autre intérêt à cette opération :

 

A la fin de la période des deux mois, si votre sol possède une bonne activité biologique, il ne devrait plus rester grand-chose de votre lingerie intime : une équipe complexe, composée de bactéries, d’algues, de levures, de champignons et de divers invertébrés aura travaillé en bonne intelligence pour dégrader la matière organique qui constituait votre sous-vêtement, la cellulose.  Ces mêmes organismes du sol seront également capables de décomposer de la même manière toute matière végétale, vous donnant ainsi l’assurance d’un engrais naturel et donc de bonnes récoltes.

En revanche, imaginons par exemple un champ trop humide : le sous-sol gorgé d’eau est pauvre en oxygène et les microorganismes y sont peu nombreux ; le sous-vêtement ne sera que peu dégradé, indice indubitable que vos récoltes subséquentes risquent d’être maigrelettes.

 

Voilà bien une méthode simple et peu coûteuse, vous en conviendrez, pour évaluer la qualité de vos pâtures. Une seule exigence cependant : il faut que les slips soient blancs et en coton. Foin donc de ces strings en dentelles affriolantes, de toutes façons assez peu communs au fond des campagnes canadiennes. Foin également du slip en Chachlik mercerisé couleur saumon fumé cher à Pierre Dac, inconnu sous ces latitudes austères.

 

Il est cependant à craindre que la simplicité de cette méthode ne conduise à sa généralisation : si cela devait être le cas, on risquerait fort de voir alors les 271935 exploitants agricoles du Canada (tels que dénombrés lors du dernier recensement de 2016) se promener le fondement à l’air en déterrant leurs slips enterrés dans les sols des vertes prairies du Manitoba ou de la Saskatchewan.

Image réjouissante, certes, mais vous en conviendrez, peu conforme à la dignité proverbiale de ce peuple fier et sauvage.

Il faut donc espérer que le gouvernement canadien trouvera rapidement une autre façon de favoriser le développement de l’agriculture sur son territoire. Il y a urgence.

Il n’est pas bon de laisser ainsi les…choses…. en suspens.

Surtout dans un pays au climat froid.

 

 

P.S. Dernière minute (3): En raison du succès de la technique lors de son expérimentation au Canada, j’apprends que des essais vont être réalisés  maintenant en Écosse,  en collaboration avec deux organismes officiels : « Quality Meat Scotland » et la Commission de l'Aménagement Agricole et Horticole britannique.

Si je peux me permettre de donner un avis, je dirais que le doute m’habite quant aux résultats de cette initiative, en raison de la pénurie prévisible de matière première. En effet, comme chacun sait, lorsqu’on demande à un Écossais s’il porte quelque chose sous son kilt, il répond en général fièrement « Only the future of Scotland » (Uniquement le futur de l'Écosse)…

 

 La-culture-du-slip.mp3

 

 https://static.blog4ever.com/2013/05/741914/artfichier_741914_5788933_201606295259262.gif

 

 

Pour en savoir plus….

 

  1. http://www.dictionnaire-quebecois.com/
  2. https://thereview.ca/2017/05/04/testing-soil-quality-with-underwear/
  3. http://www.bbc.com/news/uk-scotland-north-east-orkney-shetland-41843852

 

 



22/01/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres